Comment faire une offre d’achat ?

Avez-vous eu un coup de cœur pour un appartement ou une maison ? Vous craignez que cette offre vous échappe et vous souhaitez faire une proposition au vendeur. Voici ce que vous devez savoir pour faire une offre d’achat qui vous engagera auprès du vendeur.

Qu’est-ce qu’une offre d’achat ?

C’est le moyen de réserver un bien en précisant vos conditions. L’offre d’achat peut-être orale ou écrite. Lorsqu’elle est écrite, il s’agit d’un document à prendre au sérieux, car il vous engage auprès du vendeur. Ce document doit comporter de nombreuses informations, notamment toutes les conditions suspensives qui vous permettront d’être couverts.

Une offre peut également être faite à l’oral dans le cas où vous douteriez de votre engagement. Cependant, le vendeur lui aussi n’aura aucun engagement envers vous. Il pourra vendre le bien à d’autres personnes intéressées.

À quoi vous engage l’offre d’achat

En théorie, l’offre est engageante une fois que le vendeur accepte l’offre de l’acquéreur. Un compromis doit alors être signé entre les deux parties. Le compromis de vente est un contrat conclu entre l’acheteur et l’acquéreur avant la vente effective d’un bien immobilier.

Ce qu’il faut savoir c’est que l’acquéreur possède 10 jours de rétractation après signature du compromis, durant lesquels, il pourra changer d’avis et renoncer à l’achat sans être pénalisé. Ce délai passé, la suite de la procédure de vente suivra son cours.

Le contenu d’une offre d’achat immobilière

Voici les éléments obligatoires que doit contenir une offre d’achat écrite : 

  • Le prix de l’offre d’achat proposé 

  • La façon dont le vendeur doit répondre (lettre recommandée, huissier)

  • La durée de la validité de votre offre

  • Le moyen de financement que vous avez choisi 

  • Votre délai de rétractation suite à l’acceptation de l’offre pour le vendeur

  • Les conditions d’application du contrat

La condition suspensive

La condition suspensive définie dans l’article 1304 du Code civil protège celui qui fait l’offre au cas où un événement extérieur et indépendant de sa volonté empêcherait la concrétisation du projet immobilier. Par exemple, il se pourrait qu’une fois votre offre faite, votre banque puisse vous refuser le prêt. Dans ce cas, grâce à la condition suspensive évoquée dans votre offre écrite, vous serez désengagé de votre offre sans aucune pénalité. 

Les principales clauses suspensives d’une offre d’achat concernent :

  • Le refus de prêt par l’organisme financier

  • Un montant de travaux plus important qu’estimé

  • L’existence de servitudes

  • Un bien en mauvais état (tuyauterie, système électrique, etc.).

Maintenant que vous savez ce qu’est et en quoi engage une offre d’achat, avec KAZEO, notre équipe de chargés d’affaires vous accompagne durant tout le processus d’achat. Il ne vous manquera plus qu’à envoyer les informations nécessaires à la rédaction de l’offre, KAZEO s’occupe de tout ! Une lecture, et signature et voilà votre offre prête à être soumise au vendeur !

To top